Stampa

Giovanni Faccenda

ENGLISH   inghilterra       ESPAÑOL   spagna     ITALIANO    italia

     
     Giovanni Faccenda  
     
  Entre itinéraires mémoriaux et perspectives désirées   
  phoca thumb l faccenda

« Je ne sais pas comment me juge le Monde ;

 il me semble d’être un garçon qui joue au bord de la mer

et se réjouit à chaque fois qu’il trouve un galet plus lisse que les autres

Ou une coquille plus belle, tandis que le grand océan de la vérité

reste devant lui inexploré »

Isaac Newton

 
 

Les ardents components émotionnels qu’on devine vivre dans les entrailles les plus profondes de l'œuvre de Pierre Barrasso, viennent à la surface comme des lumières spirituelles appelés pour éclairer les ténèbres qui enveloppent, avec étreinte gauche, notre existence de plus en plus mal à l’aise. 

Ivre de tremblements lyriques et trépidations sentimentales, la peinture de cet artiste rigoureuse et inspirée recueille le défi impressionnant du « monde inexploré » : une géographie fantastique et invisible a l’occasion de se matérialiser - le bon terme, étant donné les reliefs de couleurs coagulés - dans une surface qui n’est plus réaliste, mais purement mentale, où insistent souvent enfermées dans un sentier vertical, sources lumineuses envahies par un sentiment de séduction.

Légers et transparents comme troupeaux de nuages dans un jour de soleil, ceux crépuscules récurrent -impérieux, dans un système de couleur conduit à des accords syndicaux plus chaudes – semblaient faire allusion à des itinéraires mémoriaux ou perspectives qui rêvent, cependant, domaines émotionnels dans lesquels Barrasso trouve (ou rencontre) ce qui demeure depuis toujours à l’intérieur de soi-même. 

La peinture donc, devient pour elle une sorte de fouille interne pas entièrement causée par la réalité qui l’entoure : il s’agît plutôt d’une grande variété de palpitations secrètes – si productif dans une âme sensible comme la sienne – à la pousser vers idylliques envolées lyriques.

Dans ces visions, la rencontré avec la nature a de la valeur et du saveur cathartique : ils convergent des fragrances capiteuses de fleurs, romantiques chaleurs de crépuscules, le sens haut d’une vérité qu’on sait avoir perdu depuis longtemps et que maintenant on la retrouve dans l’éco poignant balançant comme une mystérieuse mélodie, dans ces charmantes peintures.

La peinture peut avancer dans des sujets figuratifs ou toucher des sujets informels : c’est son même esprit à nous parler des trépidations partiellement calmées dans les manifestations corpulentes de couleurs vives et, parmi elles, bien combinées.

Mais oser est aussi aller au-delà des ordres de la palette, rechercher nuances mélangées avec les humeurs essentielles, savoir trouver, enfin, ce qui est très distant et créer une représentation unique pleine d’indices personnels.

Après tout, chaque œuvre réalisée par Barrasso montre une multitude d’effervescents et tremblements qui sont entièrement spéculaires par rapport à sa nature passionnée. On penserait plutôt de reconnaître dans les différentes tonalités du jaune – couleur indispensable et constante dans différents motifs – l’occasionnelle humeur qui a accompagné l’artiste à chacun de ses engagements, tant il est clair et perceptible ailleurs de la précieuse finition de la toile. Barrasso peint habituellement ce qui ressent à son intérieur et pas ce qu’elle l’entoure comme pourrait arriver facilement à tout le monde. Elle se nourrit d’aliments qui sont l’ambroisie des poètes et des rêveurs, ingrédient inépuisable pour ceux qui ont à dire ou à faire quelque chose d'important à ceux qui n’ont pas encore cessé d'écouter la voix du cœur et des sentiments.

Si on devrait résumer les particularités les plus intimes de sa profession avec une nature de synthèse inadéquate par rapport à un tempérament si opulent et créatif, on dirait que dans toutes les œuvres de Barasso résiste une auréole pleine de charme mystérieux. Une lumière qui va au-delà des aubes et des couchers de soleil, des lieux et des espaces, le silence qui est la méditation nécessaire, la vie, dans ses motifs les plus ancestrales.